Au septième siècle, l'Ifriqiya est intégrée au monde musulman. La ville de Kairouan , que les arabes fondent en 670, devient la capitale de la province et le centre de la vie religieuse. C'est la ville où l'on trouve les mosquées les plus anciennes et les plus prestigieuses du Maghreb. Carthage tombe en 698.

 

Cette ère est marquée par le développement urbanistique du pays, et l'apparition de grands penseurs tels que Ibn Khaldoun, historien et père de la sociologie moderne, dont les travaux sont encore enseignés.

 

Sous la dynastie des Aghlabides, établie vers l'an 800, l'Ifriqiya rayonne dans tout le monde musulman. C'est aussi à cette épooque qu'est construite la Mosquée Zitouna de Tunis.

 

En 909, les Fatimides prennent la succession des Aghlabides. Ils fondent Mahdia en 921, qui devient la capitale du pays.

 

En 1159, les Almohades unifient le Maghreb : leur juridiction s'étend de l'Andalousie à la Tripolitaine.

 

Cependant, moins d'un siècle plus tard, en 1236, les Hafsides, vassaux des Almohades, se déclarent indépendants et fondent une nouvelle dynastie à Tunis.

 

Aux XVe et XVIe siècles, l'arrivée des mauresques musulmans et juifs andalous chassés d'Espagne par la Reconquista provoque un enrichissement intellectuel considérable.

 

Au septième siècle, l'Ifriqiya est intégrée au monde musulman. La ville de Kairouan , que les arabes fondent en 670, devient la capitale de la province et le centre de la vie religieuse. C'est la ville où l'on trouve les mosquées les plus anciennes et les plus prestigieuses du Maghreb. Carthage tombe en 698.

 

Cette ère est marquée par le développement urbanistique du pays, et l'apparition de grands penseurs tels que Ibn Khaldoun, historien et père de la sociologie moderne, dont les travaux sont encore enseignés.

 

Sous la dynastie des Aghlabides, établie vers l'an 800, l'Ifriqiya rayonne dans tout le monde musulman. C'est aussi à cette épooque qu'est construite la Mosquée Zitouna de Tunis.

 

En 909, les Fatimides prennent la succession des Aghlabides. Ils fondent Mahdia en 921, qui devient la capitale du pays.

 

En 1159, les Almohades unifient le Maghreb : leur juridiction s'étend de l'Andalousie à la Tripolitaine.

 

Cependant, moins d'un siècle plus tard, en 1236, les Hafsides, vassaux des Almohades, se déclarent indépendants et fondent une nouvelle dynastie à Tunis.

 

Aux XVe et XVIe siècles, l'arrivée des mauresques musulmans et juifs andalous chassés d'Espagne par la Reconquista provoque un enrichissement intellectuel considérable.